Bernard Le Coq

Personnage : Jacques Beaumont  

Date de naissance : 25/09/1950

Bernard Le Coq est né le 25 septembre 1950 à Le Blanc. Dès son plus âge, il décide de s’inscrire dans une école d’art dramatique à Paris. Au milieu des années 60, il tourne au cinéma. C’est d’ailleurs à cette époque qu’il est remarqué par Michel Boisrond. Ce dernier lui offre d’ailleurs son vrai premier rôle dans « La leçon particulière ». Durant les années 70, sa carrière explose et Bernard tourne par la même occasion avec les meilleurs réalisateurs comme Claude Sautet (« César et Rosalie »), Claude Lelouch,….A cette époque, il fait également du théâtre en jouant dans différentes pièces, notamment une de Woody Allen « Une aspirine pour deux ».

Bernard travaille également pour la télévision avec, bien sûr, « Une Famille Formidable » au début des années 90 et « Panique aux caraïbes ». C’est grâce à ce feuilleton que Maurice Pialat décide qu’il jouera le frère de Van Gogh dans le film du même nom. Ce rôle lui vaudra d’ailleurs un César du Meilleur second rôle.

Depuis ce moment-là, l’acteur enchaîne les films, les rôles différents….Il est l’un des seconds rôles les plus demandés de sa génération. Dix ans après son premier César, il en reçoit un deuxième dans la même catégorie pour le film de Zabou Breitman « Se souvenir des belles choses», où il interprète le rôle d’un psychiatre.

Les années 2000 portent chance à Bernard puisqu’on le voit dans de nombreux films, il joue même dans deux réalisations de Claude Chabrol…et tant de rôles l’attendent encore ! A noter que Bernard est l’un des rares acteurs à jongler avec succès entre télévision et cinéma.

Bernard continue toujours son chemin, actif autant en télévision qu’au cinéma. Il incarne notamment le rôle d’Aristides de Sousa Mendes dans un téléfilm écrit par Joël Santoni et Jean-Carol Larrivé. Mais on peut également le découvrir dans des téléfilms comme “Aveugle mais pas trop”, “Une cible dans le dos”, “Au revoir…et à bientôt” (avec Florence Pernel et Alexandre Thibault),…

L’année 2011 est notamment marquée par un rôle important pour Bernard. Il incarne en effet Jacques Chirac dans le film “La conquête”. Un film présenté au Festival de Cannes et qui a été à la une de l’actualité. La prestation de Bernard y était plus que parfaite. Bernard Le Coq continue par ailleurs d’enchaîner les tournages de téléfilms avec notamment “I love Périgord”, “Isabelle disparue”, “Mes deux amours“, … En 2013, il interprète pour la seconde fois Jacques Chirac. Cette fois à la télé dans “La dernière campagne”, téléfilm réalisé par Bernard Stora.

Bernard n’arrête donc jamais de tourner!